Investissements et réserves de travail (investissements) dans la construction selon la grande région, le canton, la commune, le genre et la catégorie de maîtres d'ouvrage et le genre d'ouvrage

Pour les variables accompagnées du signe Sélectionner au moins une valeur, sélectionner au moins une valeur.

Grande région (<<) / Canton (-) / Commune (......)

Total 2 273 Sélectionnés

Recherche

Genre et catégorie de maîtres d'ouvrage

Total 11 Sélectionnés

Recherche

Genre d'ouvrage

Total 3 Sélectionnés

Recherche

Unité d'observation Sélectionner au moins une valeur

Total 4 Sélectionnés

Recherche

Année Sélectionner au moins une valeur

Total 26 Sélectionnés

Recherche


Le nombre de cellules de données sélectionnées est:(nombre maximal autorisé est 2 500 000)

Présentation à l'écran est limitée à 5 000 ligne(s) et 40 colonne(s)


Nombre de cellules sélectionnées excède la limite autorisée
Contact et information

Information

Contact
Section Enquêtes conjoncturelles, e-mail: info.bau@bfs.admin.ch
Unité
1000 francs; pourcent
Note de bas de page

Remarques

Métainformation:
Dernière modification: nouveau cube (remplace les cubes sur les investissements et réserves de travail)
Etat de la banque de données: 12.07.2021
Période de l'enquête: année civile
Référence spatiale: communes au 01.01.2019
Enquête: Statistique de la construction et des logements
Signes utilisés:
'*' : Non indiqué car évident, non existant ou non pertinent
Unité d'observation en milliers de francs (prix courants); Variations par rapport à l'année précédente en %
Remarques:
La catégorie des maîtres d'ouvrage privés comprend l'ensemble des maîtres d'ouvrage qui ne font pas partie du secteur public (Confédération, cantons, communes), soit les investisseurs institutionnels, les assurances, les banques, les entreprises privées de gaz et d'électricité, les chemins de fer privés, les entreprises de construction et sociétés immobilières ainsi que les particuliers et les autres investisseurs.
Un ouvrage de «génie civil» (en tant que l'équivalent du terme allemand «Tiefbau») est généralement un ouvrage souterrain dont une petite partie seulement se situe au-dessus du niveau du sol. Malgré leurs caractéristiques techniques qui les cantonnent en surface, les ouvrages en élévation qui ne peuvent pas être utilisés de façon autonome et qui ne sont pas conçus pour ou destinés à l'abri ou la contenance des personnes, des animaux ou des biens sont classés avec les ouvrages de génie civil.
Un ouvrage classé sous le terme «bâtiment» (considéré au sens large, en tant que l'équivalent du terme allemand «Hochbau») est généralement un ouvrage en élévation, dont la plus grande partie se situe au dessus du niveau du sol. Pour des raisons techniques, le genre «bâtiment» peut inclure des ouvrages souterrains si ces derniers sont utilisables de façon autonome, s'ils peuvent être parcourus par l'homme et s'ils sont conçus pour ou destinés à l'abri ou la contenance des personnes, des animaux ou des biens.
Les investissements dans la construction comprennent l'ensemble des dépenses liées à la réalisation d'un ouvrage. Les coûts de construction comprennent les travaux préparatoires, les frais de l'ouvrage proprement dit, toutes les installations fixes destinées à un usage spécifique de l'ouvrage, les aménagements extérieurs ainsi que tous les travaux de raccordement dans les limites de la parcelle et les frais de construction annexes. N'entrent pas dans cette définition les coûts afférents à l'acquisition du terrain, les travaux de raccordement en dehors de la parcelle, les coûts pour l'équipement en objets mobiles et les travaux d'entretien publics ainsi que les dépenses pour les travaux d'entretien privés.
Nouvelle construction: Nouvelle construction avec démolition et nouvelle construction sans démolition
Transformation: Transformation, agrandissement, rénovation, assainissement et démolition ou destruction sans nouvelle construction ou reconstruction.
Les dépenses dans les travaux d'entretien publics sont relevées auprès des communes, des cantons, de la Confédération et de leurs entreprises de droit public respectives, dans les domaines du bâtiment et du génie civil. Ne sont pas recensés les travaux d'entretien et de rénovation privés. On entend par dépenses pour des travaux d'entretien celles occasionnées par le maintien en état (maintien en état de fonctionnement par des mesures simples et régulières) ainsi que par la remise en état (rétablissement de l'état de fonctionnement et de l'utilisation). Les travaux d'entretien qui ne relèvent pas de la construction, tels que les services d'entretien d'hiver, ne sont pas pris en compte.
Les dépenses dans la construction englobent tant les investissements que les travaux d'entretien publics.
Les réserves de travail (dépenses) pour l'année suivante englobent les investissements dans la construction pour tous les projets de construction ainsi que les dépenses pour les travaux d'entretien publics prévus pour l'année suivante.
La catégorie «non-répartis» compatbilise les projets ne pouvant pas être attribués à une seule commune.